Denise Bellon: Finlande, été 1939

Denise Bellon: Finlande, été 1939

Denise Bellon (1902-1999), photographe libre et indépendante, passionnée par le surréalisme, a réalisé des reportages en Albanie, au Maroc, en Tunisie, en Finlande, et a sillonné l’Afrique-Occidentale française. Son chemin a croisé celui de beaucoup de créateurs dans tous les domaines, privilégiant la photographie humaniste. À travers quarante ans de photographie, le regard vagabond de Denise Bellon a appréhendé l’histoire de son siècle.

L’un de ses reportages a mené Denise Bellon en Finlande, à la veille de la guerre d’Hiver, en août 1939. Avec l’appui du ministère des Affaires étrangères, elle a visité Helsinki, Vierumäki, Tuusula et Viipuri (aujourd’hui Vyborg) et a pu rencontrer le premier ministre A.K. Cajander, le futur président de la République Risto Ryti, le maréchal Mannerheim, le compositeur Jean Sibelius, le sculpteur Wäinö Aaltonen, le futur lauréat du Prix Nobel de littérature F.E. Sillanpää, etc.

La publication des reportages de Denise Bellon dans Match et divers journaux en 1939 a placé la Finlande au premier rang de l’actualité. Les clichés, baignés de la lumière du Nord, évoquent la vie quotidienne, politique et artistique finlandaise de l’époque. L’objectif a capturé des héros du quotidien, hommes et femmes au travail, adolescents vaquant à leurs occupations ou enfants absorbés par leurs jeux. La passion du pays pour le sport apparaît aussi nettement, dans l’enthousiasme de la préparation des Jeux olympiques qui devaient se tenir à Helsinki en 1940. Denise Bellon, fidèle à son style et à son profond respect pour son sujet, a également photographié le dur travail des lottas et d’autres finlandaises. Elle a en outre saisi sur le vif les grandes maneouvres militaires ayant précédé la mobilisation, ainsi que des paysages urbains, aussi bien à Viipuri qu’à Helsinki.

Les photographies prises en Finlande en 1939 tombèrent dans l’oubli. Ce n’est qu’en 2002 que Éric Le Roy, agent du Fonds photographique Denise Bellon, au cours de son travail d’inventaire et d’identification des 22 000 négatifs de la photographe, a redécouvert cette extraordinaire série de clichés, dont il a aussitôt saisi l’importance. Il a pris contact avec sa collègue et amie Satu Laaksonen, à la Cinémathèque de Finlande, et peu à peu est née l’idée d’organiser en Finlande une exposition de ces photographies. La manifestation, qui a connu un grand succès, s’est tenue en février-mars 2004 dans la salle Jugend de Helsinki, avec le soutien de la Cinémathèque de Finlande, du Fonds photographique Denise Bellon, de la Ville de Helsinki, du Centre culturel français, de Fresenius Medical Care Suomi Oy et du Cercle franco-finlandais de Helsinki – Helsingin ranskalais-suomalainen yhdistys ry. L’exposition, scénographiée par Kai Vase, chargé de la documentation photographique à la Cinémathèque de Finlande, a également été présentée à Paris, dans les espaces de l’Institut finlandais situé en plein quartier latin.

Dans ce contexte, seule une petite partie des clichés finlandais ont pu être montrés, aux côtés d’autres oeuvres de Denise Bellon. La question se posait donc : que faire des centaines d’autres photographies de Finlande, parmi lesquelles se nichaient de véritables trésors? Venue en Finlande honorer de sa présence l’exposition consacrée à sa mère, la fille de la photographe, la cinéaste Yannick Bellon et Éric Le Roy ont saisi au vol la suggestion faite à cette occasion de réunir ces travaux dans un livre. L’idée a fait son chemin. En 2006, Sini Sovijärvi et Minna Varila, respectivement présidente et chargée de coordination du Cercle franco-finlandais de Helsinki, se sont activement attelées à la réalisation de ce projet, qui cadrait à merveille avec les buts traditionnels de l’association, fondée en 1890 afin de favoriser les échanges culturels entre la France et la Finlande. Le directeur de la maison d’édition Finn Lectura, Mika Perttola, a accepté avec enthousiasme de s’associer à l’entreprise.

Les photographies de Denise Bellon constituent l’essentiel de l’ouvrage. A partir de l’ensemble des reportages conservés, un choix de clichés a été opéré par les acteurs du projet lors de la venue de Eric Le Roy à Helsinki. Sur une totalité de plus de 500 photographies de Finlande, 140 environ ont finalement été retenues pour ce livre. Elles ont été regroupées par thèmes afin de rendre le propos plus lisible et d’éclairer l’image de l’époque.

Le Fonds photographique Denise Bellon a pris en charge la totalité des frais de tirage pour permettre la numérisation des images retenues. Pour la plupart inédites, elles sont accompagnées d’articles de chercheurs, historiens et écrivains, ainsi que de légendes détaillées rédigées par Ulla Paavilainen..

Ces photographies prises par Denise Bellon en 1939, riches de souvenirs et d’émotions ainsi que de fascinantes informations historiques, parlent à chaque Finlandais, quel que soit son âge, et, au-delà, rendent sensible à tous un pan du destin collectif finlandais au seuil d’années difficiles.

Sini Sovijärvi, présidente et Minna Varila, chargée de coordination

Cercle franco-finlandais de Helsinki – Helsingin ranskalais-

suomalainen yhdistys ry

Information supplémentaire et commandes:

cercle.helsinki@elisanet.fi

Tél. +358 9 272 2019 et +358 50 357 0537

Finn Lectura, http://www.finnlectura.fi

asiakaspalvelu@finnlectura.fi, tél +358 400 976950.

One Response to Denise Bellon: Finlande, été 1939

  1. […] Bellonin Suomikuvat.htm Denise Bellonin Suomikuvat.pdf Article Denise Bellon.htm Article Denise […]

%d bloggers like this: